PRODUCTIONS DE PLANTS POUR PLASTICULTURE

 

 

MISE EN PLACE DE LA PEPINIERE

nbsp;

Sous abri froid :

Pour les cultures de primeur, il s'agit de pratiquer une couche chaude qui permettra d'améliorer la température du substrat.

Pour cela, il suffit de confectionner une fosse de 40 cm de profondeur, 1 m de largeur et de longueur suivant les besoins.

Au fond de la fosse, mettre une couche de 20 cm de fumier frais et épandre une poignée d'ammonitrate.

Ajouter une deuxième couche de fumier frais, puis épandre encore fois une poignée d'ammonitrate et de superphosphate.

Arroser le tout abondamment, et laisser fermenter pendant une semaine environ, afin de laisser passer "le coup de fouet" (élévation rapide de la température).

Après 10 jours, ajouter une couche de terreau désinfectée de 5 à 8 cm environ et faire le semis.

Cette méthode présente les inconvénients suivants :

  • Les températures optimales ne sont pas toujours assurées et les plants sont alors hétérogènes.

  • Le semis se fait en ligne, les plants sont alors à transplanter à racines nues, ce qui entraîne un retard et une mauvaise reprise.

De plus cela nécessite des travaux supplémentaires :

  • éclaircissage au niveau du semis.

  • repiquage des plants manquants en serres.

Il s'en suit une perte de précocité.

Sous abri chauffé :

C'est la méthode la plus rationnelle, dans ce cas, le plus souvent les semis se font en fertil-pots

 

LES TECHNIQUES DE SEMIS

 

Semis en ligne :

  • Préparer le terrain en émiettant et en nivelant la surface du sol (râteau).

  • Humidifier 24 heures à l'avance (si nécessaire).

  • Tracer des lignes de 10 cm d'intervalle de faible profondeur.

  • Utiliser la réglette, le rayonneur ou le cordeau pour semer en ligne.

  • Semer très clair en répandant les graines régulièrement au fond des lignes précédemment tracées.

  • Recouvrir les graines en fonction de leur grosseur.

  • Presser légèrement avec le dos du râteau afin de recouvrir les graines (environs 3 fois leur grosseur) ou saupoudrer de terreau fin tamisé.

  • Arroser le semis avec un arrosoir à pomme et non un tuyau, pour éviter de dégrader la surface du terreau.

 

Semis en pots :

Il s'agit d'obtenir des plantes individuelles en motte que l'on peut mettre en place directement. Pour ce faire, il y a lieu d'utiliser soit les godets fertilisants avec un substrat composé du fumier bovin, ou ovin ou marc de raison mélangé à de la terre, soit le pot en plastique dans le cas d'un substrat de tourbe.

  • Remplir les pots de substrat tel que déjà défini (terreau bien décomposé, désinfecté, etc).

  • S'assurer que le mélange soit humide avant semis.

  • A l'aide de la pointe d'un crayon, faire des trous d'environ 5 mm (pour les graines telles que tomate, poivron, piment, aubergine) et de 10 mm pour les graines plus grosses (concombre).

  • Mettre une seule graine, particulièrement lorsqu'il s'agit de semences hybrides, mais s'assurer d'abord de leur bonne faculté germinative.

  • Couvrir avec délicatesse la semence.

  • Tasser légèrement.

Abonnez-vous gratuitement à la lettre d'information de FILAHA

Votre E-Mail