LES SEMENCES DE CEREALES

 

Le règlement technique s'applique aux espèces suivantes :

     1. AGREMENT ET ADMISSION AU CONTROLE.

     L'agrément et l'admission au contrôle peuvent être prononcés séparément ou simultanément pour les catégories suivantes :

Producteur de semences de pré base

Producteur de semences de base

Producteur de semences certifiées.

Critères d'admission :

Locaux : Disposer de locaux de triage, de conditionnement et de stockage des semences complètement isolés de tout local ou entrepôt pouvant contenir des céréales de consommation.

Equipements : Disposer de nettoyeurs-séparateurs, trieurs à graines rondes et longues, calibreurs et d'appareils de traitement en rapport avec l'activité exercée, ainsi que des moyens humains et matériels nécessaires au contrôle interne de la qualité (faculté germinative, pureté spécifique, humidité).

Personnel : Disposer d'un personnel qualifié et suffisant pour le suivi permanent des parcelles de multiplication.

Matériel de départ :                        1 agent au moins par tranche de 10.000 lignées

Semences de pré base et de base :  1 agent au moins par tranche de 500 Ha

Semences certifiées :                       1 agent au moins par tranche de 1000 Ha 

 

     2 ORGANISATION DE LA PRODUCTION

          2.1. systèmes de production

La production de semences est basées sur la sélection généalogique conservatrice.

   2.1.1. Matériel de départ semences de pré base et base :

La production de semences de base se fait normalement en 4 années selon le schéma suivant :

G0 : Epis provenant de plantes initiales, semés séparément en lignées (épis-lignes).

A l'issue du cycle végétatif, le produit obtenu par le battage des lignées forme la génération appelée G1.

Le produit obtenu par le semis de la G1 forme la 2ème génération appelée G2.

Le produit obtenu par le semis de la G2 forme la 3ème génération appelée G3.

Le produit obtenu par le semis de G3 forme la 4ème génération appelée G4 qui constituant la semence de base.

   2.1.2. Semences certifiées.

La première génération de semences certifiées ou R1 est le produit du semis des semences de base (G4).

Le produit de la R1 constitue la deuxième génération de semences certifiées (R2); le produit de cette dernière constituant la troisième génération (R3).

   2.1.3. Semences ordinaires :

Semences possédant une identité variétale et une pureté variétale suffisante, issues des parcelles homogènes emblavées en semences certifiées.

          2.2.Conditions de production

   2.2.1. Matériel de départ :

Une lignée est constituée par l'ensemble des plantes issues du semis d'un ou plusieurs épis d'une seule plane.

Le semis des lignées se fait en lignes espacées de 20 cm à raison d'un épis par ligne

La récolte des lignées retenues se fait pour :

prélever des plantes devant servir à l'établissement des lignées G0 de l'année suivante.

Moissonner et battre toutes les autres lignes ( le produit formant la G1) pour être multipliées.

   2.2.2. Semences de pré base, de base et certifiées:

Le semis se fait au semoir en lignes, en bandes de 2m séparées de 40 cm les unes des autres.

Le nettoyage correct du semoir avant chaque utilisation est obligatoire.

Superficie minimale par multiplicateur :

G3 = 5 ha ; G4, R1-R3 = 10 ha.

Nombre de variétés par multiplicateur:

2 variétés au maximum par espèces selon la taille de l'exploitation.

   2.2.3. Semence ordinaires :

Elles sont obtenues par une sélection massale sur des parcelles homogènes, emblavées avec de semences certifiées, initialement destinées à la production de consommation.

          2.3. stocks de sécurité :

La constitution de stocks de sécurité convenablement conservés par les producteurs de semences tels que définis dans le présent règlement est obligatoire.

G0:                Nombre d'épis identiques à celui utilisés pour le semis (100%)      

G1:                50 % des besoins moyens annuels

G2-G3:          30 % des besoins moyens annuels

G4:                20 % des besoins moyens annuels

R1-R3:           20 % des besoins annuels.

Ces stocks de sécurités doivent être régulièrement renouvelés.

     3. REGLES DE CULTURE:

          3.1. Origine des semences :

L'origine des semences de multiplication doit être justifiée par le multiplicateur en conservant et présentant les étiquettes officielles apposées sur les sacs de semences-mères.

          3.2 Précédent cultural :

La parcelle de multiplication ne doit pas avoir porté de céréales au cours de l'année précédente.

          3.3 Isolement:

Les lignées (G0) doivent être correctement isolées. Elles sont :

Soit entourées  par les parcelles de G1 ou à défaut de G2 de la même variété;

Soit installées dans un champ d'une autre espèce.

La parcelle ensemencée avec la G1 est :

Soit séparée de tout champ d'une autre variété de la même espèce par une distance d'au moins 30 m (50 m pour les triticales) et de tout champ de la même variété par une distance d'au moins 10 m.

Soit entourée sur une largeur d'au moins 10 m par une parcelle ensemencée avec la G2 de la même variété.

La parcelle ensemencée avec la G2 est :

Soit séparée de tout champ d'une autre variété de la même espèce par une distance d'au moins 20 m (50 m pour les triticales) et de tout champ de la même variété par une distance d'au moins 10 m.

Soit entourée sur une largeur d'au moins 10 m par une parcelle ensemencée avec la G3 de la même variété.

La parcelle ensemencée n G3 destinée à la production de semences de base (G4) est :

Soit isolée de tout champ de la même espèce quelle que soit la variété par une distance d'au moins 10 m (50 m pour les triticales);

Soit entourée sur une largeur d'au moins 10 m par une parcelle semée avec une G4 de la même variété.

Les parcelles ensemencées pour la production de semences certifiées (semis G4 pour récolte R1 et semis R1 pour récolte R2) doivent être isolées de tout champ d'une autre variété de la même espèce par une distance d'au moins 5 m (20 M pou les triticales) et de tout champ de la même variété par une distance minimale de 1 m.

          3.3.1. Isolement sanitaire :

Si la variété multipliée est sensible aux maladies transmises par contamination florale (charbon, helminthroporiose notamment), les lignées de départ doivent être placées dans un champ d'une autre espèces. Les parcelles ensemencées avec les catégorie (G1à R1) doivent être distantes de 100 m de tout autre champ portant des récoltes infestées.

TABLEAU RECAPITULATIF DES ISOLEMENTS MINIMA:

 

LIGNEE

SEMIS

 G1 RECOLTE G2

SEMIS

G2 RECOLTE G3

SEMIS

 G3 RECOLTE G4

SEMIS

 G4 RECOLTE R1

SEMIS

 R1 ou R2 RECOLTE R2 ou R3

Culture de la même espèce mais d'une autre variété

  • Toutes espèces sauf triticales

  • Triticales

 

30m

50m

 

30m

50m

 

20m

50m

 

10m

50m

 

5m

20m

 

5m

20m

Culture de la même variété (ttes espèces)

 

10m

10m

10m

10m

10m

 

          3.4 Etat cultural:

La culture de multiplication doit être convenablement établie et entretenue (préparation du sol, semis, fertilisation, contrôle des mauvaises herbes...).

Son état cultural doit permettre d'assurer correctement les notations; le cas contraire pouvant entraîner un refus.

          3.5 Epurations:

   3.5.1. Epuration variétale :

En c qui concerne les lignées de départ (G0) la présence de toute plante aberrante ou douteuse entraîne l'élimination de la ligne correspondante dès constatation.

Si la floraison a déjà eu lieu, une ligne au moins de chaque côté de la ligne incriminée doit être également éliminée.

Dans les autres catégories, toute plante aberrante ou douteuse doit être arrachée et évacuée sur le champ.

   3.5.2. Epuration sanitaire :

Toute plante atteinte de maladie, telles que charbons, caries (blés, orge, avoine) helminthroporiose (orge) doit être arrachée et évacuée de telle sorte qu'elle ne puisse contaminer les plante saines.

          3.6. Détourage :

Avant la récolte de la parcelle de multiplication, un détourage doit être effectué par le passage d'un tour de la moissonneuse batteuse et le produit de ce passage doit être éliminé du lot de semences.

          3.7. Récolte-tansport-stockage :

L'agriculteur-multiplicateur doit s'assurer à ce que :

Le matériel de récolte utilisé soit systématiquement nettoyé avant le déclenchement de la récolte de chaque parcelle.

La sacherie utilisée soit neuve. Si la collecte se fait en vrac, les conteneurs utilisés doivent être propres.

L'établissement producteur, doit s'assurer à ce que le transport, la réception et le stockage se fassent par lot clairement identifié et dans de bonnes conditions.

 

     4. CONTROLE DES CULTURES ET DES LOTS :

          4.1. Cultures :

   4.1.1. Déclaration de cultures :

Chaque parcelle de multiplication doit, annuellement, faire l'objet d'une déclaration d'emblavure en vue du contrôle à transmettre au CNCC par l'établissement producteur et ce avant le 31 Janvier.

Les déclarations transmises au delà de cette date ne sont prises en considération.

   4.1.2. Notation :

Tout au long du cycle végétatif, les parcelles de multiplication de semences sont placées sous la surveillance d'un contrôleur dûment habilité par le CNCC.

Toutes les observations faites durant les visites font l'objet de notations.

Les champs de multiplication sont visités au moins deux fois dès le début de l'épiaison.

La première visite ou pré contrôle s'effectue en début épiaison et permet de :

Vérifier la conformité de la variété multipliée et l'origine de la semence mère utilisée.

Vérifier la conformité des isolements.

Faire un première estimation de la pureté variétale.

Faire des recommandations pour l'amélioration et/ou la préservation de l'état cultural de la parcelle.

Eliminer les parcelles présentant des anomalies irréversibles.

La deuxième visite ou contrôle final se fait à partir de l'épiaison et avant la maturité et permet :

D'évaluer par comptage le taux de pureté variétale.

Une visite complète du champ doit être effectuée et des comptages en nombres suffisants, faits au hasard sur l'ensemble de la parcelle doivent être réalisés de manière à garantir la représentativité.

Pour apprécier de façon précise la pureté variétale de l'espèce, un minimum de 5 comptages d'au moins 400 épis/comptage doivent être effectués sur une parcelle de 10 ha.

Si la parcelle est supérieure à la superficie précitée, au moins un (01) comptage supplémentaire doit être réalisé pour chaque tranche de 10 ha.

De noter la présence des impuretés spécifiques, notamment celles qui sont difficiles à éliminer lors des opérations de  triage et notamment les folles avoines, les bromes et les espèces de céréales autre que celle en multiplication.

De noter la présence de maladies réduisant la valeur utilitaire des semences et notamment les charbons, les caries et l'héminthosporiose sur orge. Celles-ci pouvant être une cause de refus des cultures dans le cas où le taux d'infestation est supérieur à :

Semences de pré base et de base : 1/5000

Semences certifiée :                        1/1000

De classer la variété multipliée dans la catégorie appropriée.

D'estimer la quantité prévisionnelle de récolte.

A l'issue du contrôle final et compte tenu des résultats des notations et comptages la parcelle de multiplication est :

Soit agréée et dans ce cas un certificat d'agréage provisoire (CAP) est établi.

Soit déclassée ou refusée.

Dans les deux (02) cas, le résultat final est notifié dans les meilleurs délais et au plus tard 10 jours avant la récolte à l'agiculteur-multiplicateur et à l'établissement correspondant.

Les normes de pureté variétale minimale par catégorie sont :

Touts espèces sauf triticale :

Semences de pré base et de base : 999/1000

Semences certifiée R1 :                  997/1000

Semences certifiée R2 :                  990/1000

Semences certifiée R3 :                  980/1000

 

Triticale :

Semences de pré base et de base : 997/1000

Semences certifiée R1 :                  995/1000

Semences certifiée R2 :                  990/1000

Semences certifiée R3 :                  980/1000

Contrôle des lots :

   4.2.1. Poids maximum d'un lot :

Semences de pré base et de base : 100 Qx

Semences certifiée R1 :                  250 Qx

Semences ordinaires                      500 Qx

Le poids maximum d'un lot des catégories précitées ne peut être dépassé de plus de 5 %.

   4.2.2. Mélange de lots :

Un lot est le produit issu d'une parcelle de multiplication.

Le mélange des produits de plusieurs parcelles productrices de semences de pré base, de base et de première reproduction (R1) est INTERDIT.

Les produits de plusieurs parcelles productrices de semences certifiées de 2ème et 3ème reproduction peuvent être mélangés à condition que ces différentes parcelles aient été ensemencées avec de la semence mère de la même origine et contrôlées par le même agent contrôleur.

Dans cas, l'établissement producteur doit déclarer au CNCC les parcelles dont les produits sont mélangés en indiquant les numéros de CAP de chacune de ces parcelles et le numéro définitif attribué au lot constitué.

          4.3. Échantillonnage :

Les prélèvements d'échantillons représentatifs sont effectués par des agents dûment habilités par le CNCC selon la procédure précisée par le règlement technique général.

 

     5. CERTIFICATION :

Les lots présentés à la certification doivent satisfaire à toutes les prescriptions réglementaires ci-dessus édictées et aux normes précisées dans les tableaux ci-après :

 

NORMES TECHNOLOGIQUES

A. Semences certifiées

Espèces Catégorie de Semences

Pureté variétale minimale pour 1000 grains

Faculté germinative minimale pour 100 grains

Pureté spécifique minimale % du poids Humidité maximale % du poids Teneur maximale dans un échantillon de 500 grammes en semences d'autres espèces de plantes
Total Dont autres espèces de céréales

BLES   ORGE AVOINE

 pré base et base 999 85 98 15 10 4
Certifiée R1 997 85 98 15 15 8
Certifiée R2 990 85 98 15 15 8
Certifiée R3 980 85 98 15 15 8
TRITICALES  pré base et base 997 85 99 15 10 4
Certifiée R1 995 85 98 15 15 8
Certifiée R2 990 95 98 15 15 8
Certifiée R3 980 85 98 15 15 8
               

 

B. Semences ordinaires

Espèces Catégorie de Semences

Pureté variétale minimale pour 1000 grains

Faculté germinative minimale pour 100 grains

Pureté spécifique minimale % du poids Humidité maximale % du poids Teneur maximale  en semences d'autres espèces de plantes en % du poids
Total Dont autres espèces de céréales

BLES

ORGES

AVOINES

TRITICALE

Semences ordinaires 960 85 97 15 1.5 % 0.5 %

ETAT SANITAIRE

Les semences doivent être indemnes de toute affection pathologique et notamment :

Ustilago nuda, Tilletia indica, Tilletia contraversa, Barley stripe (mosaique).

Elle doivent être indemnes de tout insecte vivant et notamment :

Trogoderma granarium, Calandaria granaria

La teneur maximale en grains piqués est de 0.1 %

Elles doivent subir un traitement fongicide et un traitement insecticide avec des produits homologués.

 

liste provisoire des espèces et variétés de céréales autorisées à la production et à la commercialisation .

_____________________________________________________________________

Abonnez-vous gratuitement à la lettre d'information de FILAHA

Votre E-Mail