Sondage
Le financement agricole est-il ?
Suffisant
Insuffisant
Pas d'opinion


Resultats
Version 2.0.9

Crédit bail « leasing »

Généralités

•Le crédit Leasing mobilier est une opération financière et commerciale, mettant en relation la Banque avec des opérateurs économiques nationaux, portant sur un contrat de location des biens d’équipements rentrant directement dans la réalisation et/ou l’extension de projet d’investissement.
•L’organisateur de financement en crédit-bail est désigné comme crédit -bailleur (banque) et comme bénéficiaire de ce financement comme crédit – preneur (client bénéficiaire).
•La BADR dans une première phase a lancé le leasing financier afin de diversifier ses produits de soutien à l’économie nationale, et en application des résolutions de l’Assemblée Générale relative au lancement de l’activité Leasing, la BADR a mis en place le financement par le Leasing Financier en interne.
La BADR orientera ses efforts vers le financement du matériel produit localement, en particulier vers le matériel agricole.



Caractéristiques du crédit

•Montant : le crédit peut atteindre 100 % du cout des équipements à acquérir.
Plus généralement, une participation du promoteur, à hauteur de 20 à 30 % du cout global, est requise.

•Durée de la location : 10 ans pour les moissonneuses-batteuses et 05 ans pour les autres équipements.

•Différé : le client peut, en fonction de la nature et de la typologie du projet, bénéficier d’un différé de six mois à un an.

•Échéances :En fonction du type d’activité et selon une périodicité convenue entre les deux parties le remboursement peut être mensuel, trimestriel, semestriel ou annuel.

•Taux d’intérêt : le taux appliqué est de 9 % TTC l’an (5 % + 4 % de bonification);

•Subvention : une subvention de 25 à 40 % est accordée par l’Etat aux clients financés par la BADR. Les clients payant cash bénéficient également de la subvention.

•Apport personnel : dans le cadre des projets subventionnés par l’Etat, l’apport personnel est calculé à raison de 10 % du cout du projet. L’apport est de l’ordre de 20 à 30 % du cout global, lorsque le projet est réalisé sans l’intervention des pouvoirs publics.



Documents à fournir


•Demande de crédit formulée par l’agriculteur / ou société de prestation de service.
•Certificat de résidence.
•Extrait d’acte de naissance.
•Procès-verbal du Comité Technique de Wilaya.

Source : MADR et BADR BANK

Abonnez-vous gratuitement à la lettre d'information de FILAHA

Votre E-Mail